Rechercher

Brisée pour se retrouver

Ça se répand en moi, de mon ventre à mes doigts

Ça se bloque dans ma gorge, Empêchant tous les mots

D’exprimer mon mal être, un silence qui m’enterre

Je voudrais éclater, pour ne plus m’oppresser

Mais je n’y arrive pas, les paroles ne viennent pas

Je ne peux partager, trop lourd est le fardeau

Car elles sont invisibles, ces marques sur ma peau

Et qui pourrait me croire, si personne n’peut les voir

Même si je sens qu’elles brûlent, gentiment me consument

Pourtant j’ai essayé, d’oublier ce passé

Mais il m’a rattrapée, je n’peux y échapper

Il s’agrippe à mes pieds et m’empêche d’avancer

M’alourdit de ce poids

Ralentit tous mes pas

Est-ce qu’ils sont envoyés pour un autre bonheur

Tous ces sourires volés par tous ces arraches-cœurs ?

Légèreté envolée, une enfance amputée

Ne reste à mes côtés qu’cette culpabilité

Une honte en souvenir, pour une vie à construire

Des limites bousculées, juste l’envie de m’enfuir

Sentiment que je traine, je ne peux m’en défaire

L’abus et l’irrespect, se déchainent et m’entrainent

Sans repère j’avance, sans repère je plonge

Dans l’océan d’violence, et presque m’y noie


Aujourd’hui je comprends, aujourd’hui je le vois

Grâce à toi je sais enfin que j’y ai droit

Le respect et l’amour que je croyais connaitre

N’étaient qu’un mauvais tour, rien d’autre que du paraitre

Dans tous ces faux semblant, j’ai bien failli me perdre

Ce terrifiant néant, un vent glacial sans air


Aujourd’hui par tes mots, par ton être, par ta peau,