Rechercher

Cessons de vivre dans nos têtes, nos sols ont besoin qu'on repose nos deux pieds sur la Terre.

Le miracle de l'agriculture régénératrice

Nous vivons séparés de nos corps, de la vie, de la nature, de la Terre. Nous nous sommes créés des besoins, des envies, des ambitions, des rêves. Nous pensons pouvoir toucher au bonheur en atteignant ces objectifs, en devenant cette autre personne, en obtenant une certaine position, en possédant, en s'enrichissant. Nous avons appris à courir après la reconnaissance, l'appartenance, le pouvoir et le contrôle. En définitive, nous avons appris à vivre dans nos têtes, à avoir le sentiment que notre bonheur tient dans nos accomplissements et ce que nous possédons ; nos biens, notre argent, notre reconnaissance sociale, nos relations. Nous passons notre temps à courir derrière la vie, pour tenter de la contrôler, dans l'angoisse de perdre ce que nous avons déjà et le regret de tout ce qu'on a perdu.

Et soudainement, on réalise, que du jour au lendemain, tout ce qu'on connait peut s'effondrer. Qu'à force de vivre dans nos têtes, nous en avons oublié la Terre. Nous ne vivions plus, nous ne ressentions plus, nous passions notre temps à penser vivre, à penser, à repenser... à survivre. Nous nous sommes tellement éloignés de la beauté de l'instant présent, de l'intensité de nos émotions, du sentiment d'être une part de ce monde, de notre connexion à tous comme faisant partie du vivant, de la sensation d'être vivant.

Ressentir couler la vie à travers soi. Ressentir la vie. Honorer cette vie qui a tant à nous offrir. Honorer nos corps. Ressentir. Honorer la Terre. Revenir à l'essentiel. En définitive, rien ne nous appartient, tout nous est prêté, et c'est là qu'est la magie de la vie. Tous les cadeaux sont à honorer, tout nous est juste confié et on a la responsabilité d'en prendre soin. Et ce n'est pas grave de ne rien posséder, car nous n'avons pas besoin de cela pour se définir, pour définir notre valeur. Nous avons une valeur infinie car nous sommes une expression unique de la vie. Simplement parce que nous sommes.

Aujourd'hui, nous avons besoin de revenir à cet essentiel plus que jamais. Nos sols sont en train de mourir tout comme nos corps tant qu'on se sent séparé de la Terre, des autres, du vivant. Nous puisons notre énergie vitale, nous asséchons notre joie, tout comme nous dégradons nos sols à vouloir toujours plus, encore, toujours, jamais assez. Et nous voilà à la croisée des chemins. Nous pouvons inverser le processus. Passer de la destruction à la construction. Nous pouvons soigner nos corps, nos sols, la Terre et honorer la vie pour vivre dans l'abondance et l'harmonie. Comment ? En régénérant nos sols avec une agriculture qui prend en considération le vivant. Cultiver les sols dans la diversité et le respect des cycles naturels. Soigner la Terre pour soigner nos corps, pour honorer le vivant, pour retrouver la paix. Il n'est pas nécessaire qu'il y ait des souffrances et de la misère pour que d'autres vivent dans l’opulence. Nous pouvons tous vivre dans l'abondance et permettre aux futures générations d'y toucher en régénérant nos sols, en inversant le changement climatique par l'agriculture.

Soyons dignes de la vie, devenons des gardiens de la Terre et plus des exploitants.


Si nous parvenons à changer ce regard sur nous, sur le vivant, à nous reconnaitre, à nous voir vraiment, alors nous vivrons vraiment. Et seulement alors, la paix, la collaboration, le réel apprentissage de la vie, la gratitude, la co-création avec le vivant pourra avoir lieu.


Que voulons-nous offrir comme expérience terrestre à nos enfants et à tous les êtres qui peuplent cette terre aujourd'hui et dans l'avenir.


Sauvons les sols. #SaveSoils #kisstheground